Réseau ACTION TI

Accéder au webinaire

Date : 17 juin 2020
Heure : 12 h HAE

Les risques de cybersécurité dans une nouvelle ère et leur gestion dans un contexte modifié

Informations supplémentaires sur le webinaire

Présenté par

S'inscrire au webinaire

Vous devez au préalable vous inscrire ici.


En tant que commanditaire principal de ce webinaire présenté en partenariat avec le Réseau ACTION TI, IBM peut utiliser mes coordonnées pour m'informer sur ses produits, services et offres :


Vous pouvez retirer à tout moment votre consentement à recevoir les communications d'IBM en écrivant à netsupp@us.ibm.com. Vous pouvez également cliquer sur le lien qui apparaît dans les infolettres. Pour obtenir plus d'information la gestion des données par IBM, vous pouvez lire la Déclaration de confidentialité d'IBM. En soumettant ce formulaire, vous confirmez avoir lu et compris la Déclaration de confidentialité d'IBM.


* Champs obligatoires.

Informations

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, le nombre d'incidents de sécurité a augmenté de façon significative. Même avant la pandémie, les progrès des pirates informatiques et de leur technologie étaient en train de repousser les limites des investissements de sécurité. Maintenant, le travail à distance étant devenu très courant, les dirigeants des organisations trouvent extrêmement difficile de sécuriser les réseaux.

L'esprit d'innovation démontré par un grand nombre d'entreprises pour assurer la continuité des opérations pendant cette crise a été impressionnant. Cependant, pour les employeurs, ces nouvelles modalités de travail à distance créent un flot d'événements de sécurité nouveaux et complexes qu'ils vont devoir analyser et gérer de façon efficace. De plus, quand tous les employés se connectent aux données critiques à partir de leur domicile, cela augmente beaucoup le risque de menaces ou d'erreurs internes, qui peuvent faciliter les attaques à distance. Maintenant qu'il n'y a plus de sécurité physique autour du périmètre, il est devenu essentiel de comprendre rapidement le comportement des utilisateurs et les nouveaux vecteurs d'attaques à distance.

Rejoignez Ray Boisvert, associé adjoint, Sécurité IBM, sur ce webinaire IBM le 17 juin 2020, qui partagera sa longue expérience en environnement mondial des menaces.

Programme et points clés :

  • Retracer l'arc de l'histoire de la cybersécurité souvent méconnue et sous-estimée dans le contexte des menaces actuelles
  • Indépendamment de l'énorme succès remporté par les organisations en matière de télétravail, examiner les failles de sécurité potentielles qui peuvent nuire aux organisations
  • En vue de la réalité d'un monde d'après-crise qui ne reviendra pas à son ancienne gestion des flux de travail, réfléchir aux défis de sécurité pour les organisations publiques et privées

Conférencier

  • img_conferencier

    Ray Boisvert

    Associé adjoint, Sécurité IBM

Ray est l'associé adjoint pour l'Ontario au sein du groupe Sécurité IBM. Étant donné ses solides antécédents en sécurité nationale, ainsi que dans les services-conseils concernant les actifs et les projets d'entreprise, Ray a pour objectif d'aider les clients d'IBM à mieux identifier et atténuer les risques d'une façon stratégique intégrée.

Auparavant, Ray a exercé les fonctions de premier conseiller en sécurité pour la province de l'Ontario. Tout en relevant du secrétaire du Cabinet, il soutenait le travail de protection des actifs provinciaux contre des événements qui auraient pu nuire aux services, aux réseaux et aux installations critiques pour l'économie, la sûreté et la sécurité publique dans la province.

Juste avant cela, et durant les cinq ans où il a occupé le poste de président d'I-Sec Integrated Strategies, Ray a fourni des solutions d'intelligence d'entreprise touchant des enjeux majeurs, tel que les cybermenaces et les menaces internes, tout en orientant la création de résilience et la poursuite d'opportunités mettant l'accent sur l'exploitation de la prospective géostratégique. Il a aussi travaillé dans le domaine de la consultation sur les stratégies d'affaires mondiales, comme les possibilités de fusions et d'acquisitions, qui présentent des risques pour la sécurité nationale.

Au début de sa carrière et après avoir passé cinq ans à la GRC, Ray s'est joint au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) en 1984; il a pris sa retraite en 2012 comme directeur adjoint responsable de la Direction du renseignement. Pendant ses années au SCRS, il a travaillé dans de vastes secteurs d'opérations du renseignement de sécurité, comme la direction de l'Évaluation du renseignement et le programme du contre-terrorisme, et il a été responsable de priorités de sécurité nationale relatives aux risques opérationnels, à l'exploitation des données et aux opérations secrètes.